Groenland, l’expédition

Activités Aquatique Destinations Europe Groenland

Groenland l’expédition : Reprenons : quand on se lève, il fait 0. Mais c’est tellement beau qu’on oublie vite cette notion de température. 

Ici l’homme se plie devant la nature et il patiente. 

Le programme du séjour

  • Jour 1 : Départ du Québec ou de France
  • 2 : Arrivée à Reykjavik et vol pour Kulusuk (Groenland)
  • 3 à 6 : Kayak dans le fjord d’Angmassalik – exploration des fjords étroits plus à l’Est – Kungmiut
  • 7 et 8 : D’un fjord à l’autre : d’Angmassalik à Sermiligâq par le passage étroit de Tuno et le site «archéologique» unique d’Ikateq !
  • 9 à 13 : Le fjord de Sermiligâq et exploration du secteur Karale : approche des glaciers et marche en montagne
  • 14 : Retour à Kulusuk en bateau – Nuit à Kulusuk
  • 15 : Vol vers l’Islande. Nuit à Reykjavik, capitale islandaise.
  • 16 : Vol vers le Québec ou la France.

Durant ce voyage, nous allons voguer au milieu des icebergs avant de s’approcher des glaciers et d’accoster au pied de montagnes gigantesques. Nous croiserons aussi des villages inuits et nous profiterons de magnifiques paysages dans les lumières de l’Arctique.

Groenland l’expédition

J-1

Nous sommes trois français a ne pas avoir pu être sur le vol commun et nous arrivons donc à Reykjavik en avance.

J-2

Tous les trois nous, nous retrouvons esseulés au Groenland, nous profitons de la journée pour découvrir Kulusuk.

J-3

Les guides passent nous voir à l’hôtel et nous explique que le groupe, les autres français et les québécois, vont arriver et que l’on va tous se retrouver devant la « boutique » de Kulusuk avant d’aller à la maison Karavaniers.

Nous attendons, au milieu des moustiques… On sortira vite nos moustiquaires de tête et attendons patiemment l’arrivée de nos futurs compagnons d’expédition. Les chanceux, ils auront droit à un super survol basse altitude de la région de Kulusuk. Merci les amis pour les belles photos.

Lorsque nous sommes tous rassemblé, nous découvrons la maison et installons nos matelas pour dormir dans le dortoir. Et puis, il est temps de monter les kayaks. Oui, ils sont démontables et insubmersibles !

La brume sur la côte d'Attorialik
La brume sur la côte d’Attorialik

J-4 14 km

Groenland l’expédition : L’heure du départ arrive. Nous chargeons les kayaks et il est temps de faire la prise en main de nos embarcations.

Nous sommes deux par kayak, sauf trois personnes qui sont seules.

Ainsi, nous naviguons dans le fjord d’Angmassalik et après cette première journée, nous aurons juste le temps de monter le campement avant que la brume ne tombe sur la côte d’Attorialik.

Le vent et la glace
Le vent et la glace

J-5 11 km

La température ce matin flirte avec le 0° mais on s’en fiche, c’est tellement beau, la nature qui nous entoure que l’on oublie vite le froid.

Et puis, le démontage du campement et le chargement des kayaks sont des activités qui réchauffent.

Encore ce jour, nous naviguons dans le fjord Angmassalik et ce sont les morceaux de glace qui vont décider de notre itinéraire.

La glace et le vent nous feront donc accoster sur une petite île où il sera assez sportif de débarquer…mais nous nous entre-aidons et tout se déroule bien.

J-6 11 km

Au réveil, c’est magique ! On observe les baleines à bosses et les rorquals. Nous prendrons la direction de Kungmiut.

La pause déjeuner se fera à Ittikasaat où l’on verra les restes d’une maison traditionnelle inuit. Ensuite, nous traverserons le fjord aux baleines. C’est impressionnant, elles sont tout prêt de nous, on peut presque les toucher.

Pour une fois, nous allons poser le campement pour deux nuits. Et ça, c’est top, car le montage et le démontage, nous prend la moitié de notre temps.

J-7 7 km

Kungmiut

Alors là, grosse surprise. On reçoit la visite de petits renards chapardeurs.

Ils sont très attirés par notre fromage notamment.

Ils vont même profiter de notre absence pour attaquer les sacs de nourriture…et éloigner une botte et une serviette de nos tentes.

Aujourd’hui, nous profitons d’avoir installé le campement pour deux nuits, pour faire une excursion en kayak à vide !

Cela fait tout drôle, on est tout léger !

L’objectif, rejoindre le village inuit de Kungmiut (358 habitants) pour faire un point d’achat nourriture et faire une randonnée en prenant un peu de hauteur.

Une chose qui me surprend lors de ces balades et installations, c’est de voir autant de fleurs ! Je pensais l’endroit désertique et trop rude pour en voir une telle variété. Il n’y a pas moins de 16 fleurs endémiques.

J-8 14 km

On ne lambine pas aujourd’hui. Le passage étroit de Tuno se négocie avec la marée dans le fjord de Tolsukattak. Dans cette zone, les sommets atteignent 2000 mètres. On se sent vraiment tout petits.

Iceberg et montagnes

J-9 14 km

Aujourd’hui, nous côtoyons les icebergs et c’est merveilleux. Ils sont forgés de glaces millénaires et compressées, ce qui leur donne cette couleur bleue intense.

Puis, nous irons voir une ancienne base militaire qui a servit lors de la seconde Guerre Mondiale. C’est assez étrange de ce dire, qu’ici, au milieu de nul part, il y a eu tant de vie. Tout est abandonné et le matériel se dégrade au fur et à mesure que le temps passe. Mais quelle vie ont eux ces militaires ?

Nous ramasserons du bois pour se préparer un feu réconfortant en ce début de soirée.

J-10 11 km

WoW on était suivi par un ours affamé et en errance. Il a été aperçu non loin de nous et il a été ramené au large par la population locale. Bon, c’est dommage, j’aurai bien aimé voir un ours polaire en vrai, dans la nature….

De notre côte, nous poserons le campement dans le fjord Sermiligâq.

Lune

J-11 10 km

Direction Groenland Expédition, nous traversons le fjord pour aller faire une petite randonnée et prendre de la hauteur à Illittiartik et le soir nous profitons d’une superbe lune sur le fjord.

J-12 8 km

Au loin, nous admirons le glacier Rasmussen et nous nous faisons minuscules devant des icebergs de plus en plus grands, près de 12 mètres de haut.

Nous arrivons devant le Karale, qu’il est fascinant de voir et d’entendre avancer.

De notre campement, nous entendons gronder les glaciers et nous assisterons même à l’effondrement d’un iceberg. Et la nuit, féérie, nous avons droit à des étoiles filantes.

J-13 15 km

Aujourd’hui, nous partons explorer les glaciers. Nous nous rapprocherons de ces gigantesques structures pour les entendre et les observer de près. Nous pique-niquerons en face de notre campement et le soleil nous réchauffera. Du coup, tout le monde piquera un petit somme avant de repartir au campement.

Depuis celui-ci, la vue est plutôt géniale. A droite nous avons vue sur le Rasmussen et à gauche nous voyons le Karale, c’est incroyable !

Karale et Rasmussen

J-14

Groenland l’expédition, c’est fini, il est temps de rentrer. Nous démontons les kayaks et les rinçons à l’eau claire avant de les plier. Puis les bateaux à moteurs arrivent et nous chargeons notre matériel pour un retour rapide vers Kulusuk.

Une fois au village, nous visiterons le musée local, où nous apprendrons plein de choses sur les rites et traditions inuits.

Le dîner sera une morue fraîchement pêchée et il est temps de dire au revoir à nos guides.

J-15

Retour à Reykjavik, nous profitons de la journée pour explorer la ville et nous nous retrouvons tous pour dîner une dernière fois ensemble avant de regagner la France et le Québec.

Conclusion

Le Groenland est, pour le kayakiste, ce que l’Himalaya est pour l’alpiniste.  Impossible de rester impassible devant cette terre d’aventures, sorte de «dernière frontière» : les montagnes, la banquise qui se détache, les icebergs qui s’éloignent sur une mer souvent calme, dans un labyrinthe de fjords. Et l’absolue blancheur des glaces qui donne cette impression si évidente de pureté.

Karavaniers
Merci à mon amie de voyage pour m'avoir permis d'utiliser ses belles photos, notamment de fleurs. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.