monastère de Gueghard Arménie

Arménie : mise en jambe

Activités Arménie Asie City-trip Destinations Garni Gueghard

C’est parti pour découvrir l’Arménie : la mise en jambe.

Après la visite de la capitale : Erevan, nous avons pris notre petit bus. Nous étions un groupe de 10 personnes. Let’s go pour visiter le village de Garni.

Garni

Nous avons découvert le temple de Garni. Il s’agit du seul temple grec hellénistique que l’on peut trouver en Arménie. Il est le symbole le plus connu de l’Arménie préchrétienne.

Notre guide nous explique que l’édifice aurait probablement été construit par le roi Tiridate 1er d’Arménie au premier siècle de notre ère et qu’il est dédié au dieu soleil Mithra.

Ce n’est qu’après la conversion de l’Arménie au christianisme qu’il deviendra la résidence d’été royale de Khosrovidukht, la soeur de Tiridate III d’Arménie.

Les chapelles de ce monastère sont creusées dans la paroi rocheuse. Les moines y accédaient par des échelles ou des cordes. Le site est remarquable et on dit que saint Grégoire l’Illuminateur y aurait vécu.

Où est-il ?

Le temple est en bord de falaise. Il surplombe la rivière Azat et les monts Gegham. C’est superbe !

Gueghard

On poursuit notre mise en jambe, sans randonner pour le moment et nous profitons des visites culturelles.

Direction le monastère de Gueghard (XIIIè siècle). Autrefois appelé monastère des 7 églises ou monastère des 40 autels au Moyen Âge avant de devenir le monastère de la lance en référence à la sainte lance.

Le monastère initial avait servi de refuge à la population durant l’invasion arabe. Il aurait été pillé et détruit en 920.

Le monastère actuel a été lui, fondé au XIIIè siècle par la famille des Prochian.

Le lieu devient un site important de pèlerinage en raison des reliques de la Saint Lance mais aussi avec un fragment de l’Arche de Noé que les moines disaient conserver.

Et puis, nouvelle destruction par les Mongols. Puis par Tamerlan et quelques détériorations lors des tremblements de terre de 1127, 1679 et 1840. Cependant, il est toujours reconstruit.

Le monastère est classé à l’UNESCO depuis l’an 2000.

Le soir, dans nos chambres d’hôtes, nous assisterons à la préparation du « lavash » : le pain national.

Cette journée aura été riche en découverte.

Ce n’est que le début, mais déjà, j’aime beaucoup ce pays. L’idée de faire des rando et de découvrir un joli monastère isolé me plaît.

C’est aussi le début de la découverte des membres du groupe. Il est toujours intéressant de rencontrer de nouvelles personnes. Ici, nous sommes sûrs de tous aimer la randonnée et la découverte, alors il est plaisant d’échanger sur les nombreux voyages que chacun a pu faire. J’adore !

Arménie : la mise en jambe, c’est fait ! Restez connectés, les randonnées vont débutées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.