Le Sultanat d’Oman

Activités Destinations Jebel Shams Khasab Mascate Moyen-Orient Nizwa Oman Ras al Jinz Road-trip Salalah Sour Wadi Sahb et autres wadis Wahiba sands

Hey, petit tour en péninsule arabique sur la route de l’encens, au pays de Sinbad le marin : le sultanat d’Oman. J’y suis allée en février, soit en hiver, où les températures avoisinaient les 25 degrés. Un temps idéal pour de belles découvertes.

Logistique :

J’avais loué un 4×4, mais j’ai eu un très grave accident de vélo juste avant de partir et je n’ai pas été soignée… on m’avait dit que c’était pas grave et en fait, à mon retour, j’ai appris que j’avais le bras sectionné et que c’était super grave et j’ai été opérée en urgence, mais ça, c’est une autre histoire… bref avec un bras en moins, je ne pouvais pas conduire, j’ai dû annuler ma location de voiture et j’ai parcouru le pays en bus, en taxi et en stop.

Oman, c’est environ 310 000km2, soit presque deux fois moins grand que la France, composés de 80 % de désert et de 17%  montagnes, avec 3 000 km de côtes quasi vierges.

Perso, j’ai fait du couchsurfing pendant la quasi totalité de mon séjour, je n’ai réservé un hôtel à Mascate que pour mon arrivée et mon départ. Les gens, souvent des expats, étaient super accueillants et m’ont fait partager de superbes expériences.

La monnaie est le rial omanais OMR, 1 OMR = 2.19 Euros

A l’époque, j’avais pris un visa multi-entrée, car j’étais allée à Dubaï et Abu Dhabi, et j’avais payé 40 euros mais aujourd’hui, le prix du visa a bien augmenté et il coûte 145 euros… Il est impératif pour rentrer sur le sol omanais et il faut le faire en ligne, c’est e-visa.

La tenue pour une femme : il suffit d’être respectueux, j’avais des robes longues jusqu’aux chevilles et les bras couverts, mais je n’étais pas obligée d’être voilée.

Attention, bien sûr, tout est fermé le vendredi matin. Le week-end, ici, c’est vendredi, samedi !

L’arrivée à Mascate

Encore une fois, vu que j’étais accidentée, que j’avais le bras en écharpe, que je boitais, que j’avais un œil explosé et le visage ensanglanté, super effet pour voyager… on m’a traitée comme une reine. A l’aéroport, on est tout de suite venu s’occuper de moi et on m’a porté mon sac à dos pour m’aider alors que je n’avais rien demandé bien sûr, et je suis rapidement passée à la douane sans faire la queue…

Évidemment, on débute la découverte du pays par sa capitale : Mascate. On prendra le temps d’explorer le quartier de Mutrah et d’aller sur la corniche pour observer les dhow, les bateaux traditionnels. Je vous conseille aussi d’aller faire un tour dans le souk, les commerçants y sont très sympathiques, on m’a toujours offert le café et des dattes. Il faut dire qu’un jour, je m’y suis évanouie et j’ai été secourue par les marchands qui m’ont de suite apporté de l’eau et des gâteaux sucrés pour me requinquer, on m’a même offert des écharpes en soie après cet événement.

Ensuite, direction le quartier Ruwi pour déjeuner et puis le vieux Mascate pour admirer le palais du Sultan. Une visite à la Grande Mosquée du Sultan Qaboos dont l’architecture est exceptionnelle et vous fera tourner la tête. C’est vraiment chouette, car pour une fois, la mosquée est ouverte aux non musulmans. Bien sûr, c’est fermé le vendredi pour laisser place à la prière. Ici, levez la tête pour observer le lustre central qui est le plus grand chandelier du monde, serti d’or 24 carats et baissez la tête pour voir le tapis le plus grand du monde confectionné en une seule pièce à la main. Ici, bien sûr, il faut être couverte de la tête au pied, il faut donc porter le voile et laisser ses chaussures dans des casiers à l’entrée. Pensez à voyager léger, car j’ai remarqué que les sacs à dos n’étaient pas acceptés, il fallait les laisser aux gardes à l’entrée. Ne pouvant rien porter à cause de mon bras arraché, je n’avais jamais de sac avec moi, je le laissais toujours chez mes hôtes.

Vous pouvez aller jusqu’à Al Bustan, pour voir le palais du sultan Al Alam, on ne peut pas y pénétrer mais c’est juste pour le voir depuis la grille.

Visite de Sour

Puis, je vous recommande de vous rendre à Sour, c’est l’une des plus belles villes du pays. On se balade sur le port et la corniche qui longe la lagune d’un bleu profond. On peut aussi se rendre sur les chantiers des boutres pour en apprendre plus sur la fabrication de ces superbes bateaux en bois.

La réserve natuelle Ras al Jinz

C’est l’un des principaux sites de nidification pour les tortues de mer. Plus de 30 000 tortues viennent y pondre leurs œufs chaque année. Faites attention aux arnaques à touristes et surtout prenez soin des tortues, évitez les selfies avec les animaux et les flashs qui les perturbent la nuit…

Les wadis

Si les villes sont superbes, il ne faut pas oublier de faire un tour dans les paysages grandioses du pays. Les wadis figurent parmi les incontournables d’Oman. Ce sont des canyons creusés dans la roche par les rivières et ce sont de véritables oasis de nature. Ils sont souvent accessibles uniquement en 4×4, par exemple le wadi Tiwi vous proposera des bassins d’eau turquoise entourés de montagnes d’ocre, c’est absolument superbe.

On peut aussi aller faire une balade dans le désert de Wahiba Sands, on peut même y passer la nuit dans un campement bédouin authentique et profiter de la beauté du ciel étoilé.

Voici une liste des plus beaux wadis d’Oman :

  • Wadi Tiwi
  • Wadi Shab
  • Wadi Bani Khalid, le plus connu et aussi le plus touristique …
  • Wadi Al Abyadh
  • Wadi Al Arbeyeen
  • Wadi Damm
  • Wadi Bani Awf
  • Snake canyon

On peut y randonner, mais également se baigner dans les bassins naturels, attention prévoyez une tenue décente pour vous baigner. C’est l’occasion de voir des villages traditionnels, des palmeraies et de mieux comprendre la culture des dattes et découvrir les systèmes d’irrigation appelés falaj.

Nizwa

Nizwa est une ville importante dans le pays car elle en fut la capitale aux VIème et VIIème siècles, on y trouve deux des plus anciennes mosquées du monde. Je vous recommande de faire un tour au souk et au fort. Le vendredi matin se tient le marché aux bestiaux.

Djebel Shams

C’est le point culminant du pays, à 3 075 m, des vues grandioses sur le plus grand canyon d’Arabie et le 3ème plus grand du monde ( après le Grand Canyon des US bien sûr et le Fish river canyon en Namibie).

J’avais réservé une tente bédouine pour dormir là-bas, mais le gérant de l’hôtel a dû avoir pitié de mon état et m’a surclassée dans une superbe chambre de l’hôtel, c’était moins authentique mais au moins, je n’ai pas eu froid la nuit.

J’ai voulu y faire un peu d’escalade… forcément je suis tombée et me suis assommée, j’ai été réveillée par un troupeau de chèvres qui broutaient autour de moi et je m’étais encore fait mal à mon bras pendouillant… oui, ce n’était pas la meilleure idée que j’ai eue, mais forcément un sommet, je n’ai pas su résister, comprenez moi !

Péninsule du Musandam

La péninsule du Musandam est l’enclave omanaise située au nord des Emirats Arabes Unis. Cette partie d’Oman est très rurale. On n’y trouve que 30 000 habitants et près de la moitié vivent à Khasab qui est la plus grande ville de ce gouvernorat.

La population vit essentiellement de la pêche et de l’agriculture (dattiers notamment).

Dans cette partie du territoire, vous pouvez découvrir des petits villages, quelques forts notamment à Khasab et Bukha, des plages mais aussi et surtout les fjords d’Oman aussi appelés fjords d’Arabie.

Ici, deux possibilités, une sortie en dhow, le bateau traditionnel en bois, faire du snorkeling et observer les dauphins ou faire du kayak. Bien sûr, seule et avec un seul bras, j’ai opté pour le dhow et c’était super beau.

Dhofar, la partie oubliée du Sultanat d’Oman

Le Dhofar se situe au sud du sultanat, à 850 kilomètres de Nizwa. Il est possible de prendre l’avion pour Salalah ce qui réduit le temps de parcours pour cette étape.

Le Dhofar est réputé pour ses plages et pour la culture de l’encens. Le désert proche de Salalah est également beaucoup plus calme que les Wahiba Sands au nord. J’ai préféré mon expérience dans le désert ici, il y avait beaucoup moins de monde qu’à Wahiba Sands.

Les spécialités culinaires

  • les différentes variétés de dattes
  • le café arabe qui est parfumé à la cardamome
  • le machboos, cela ressemble au biryani
  • goûter au très sucré omani halwa, j’ai adoré, j’en ai mangé durant tout mon séjour !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.