Que faire en Thaïlande ?

Bonjour, alors vous vous demandez ce que vous pouvez faire d’autre en Thaïlande que de profiter de la plage et du farniente ?

Eh bien, voici mes différentes idées :

À pied 

Plein de randonnées sont possibles partout. Enfin, surtout dans le Nord et le Nord Est.  Il faut dire que c’est le coin montagne et que cela s’y prête plutôt bien. Armez vous de bonnes chaussures de marche et d’un litre d’eau par heure de marche et vous devriez profiter de splendides sentiers et de vues à couper le souffle, à moins que ce ne soit la rando elle- même qui vous donne le souffle court 🙂

À vélo

À vélo, c’est possible, oui, oui, bien sûr. Si cela peut paraître fou de se jeter dans le trafic à Bangkok, sachez qu’en dehors des grosses agglomérations comme la capitale, il n’y a « quasi » (je dis quasi, car il y a toujours un risque), pas de danger. Il n’y a pas toujours des pistes cyclables, mais on trouve des routes moins fréquentées et les usagers sont vraiment attentifs aux vélos.

Pour avoir parcouru la Thaïlande, de Bangkok au Cambodge et de Bangkok vers la Malaisie, je peux vous assurer que tout s’est très bien passé et que la balade est plutôt agréable. Surtout lorsque l’on descend la côte est ou ouest en direction de la Malaisie. Après chaque étape de vélo, un petit bain dans la mer et vous voilà rafraîchi, c’est vraiment le top.

Souvent, des locations de vélos sont disponibles dans les hôtels pour environ 5 euros la journée.

Dans l’eau 

Alors, fans de plongée, c’est pour vous. Perso, des soucis d’oreille m’ont arrêtée au premier niveau de plongée. Depuis, j’opte pour le snorkeling et je travaille mon apnée… histoire d’essayer de voir quelques poissons avant qu’ils ne prennent la fuite lorsque je dois remonter pour respirer comme un gros cachalot !

Et pour cela, je travaille mon yoga. Et oui, j’ai mon diplôme d’enseignante ! Il faut juste que je bosse un peu plus ma respiration, mais après tant de vélo, c’est plutôt la souplesse que j’essayais de conserver, car le vélo ne rend pas super souple…

On peut aussi louer des paddles ou des kayaks pour profiter de l’eau autrement.

Depuis les îles de Phuket, Phi Phi, Lanta, environ 15 euros la journée pour aller plonger
Environ 7 euros pour les locations de paddle ou kayak pour deux heures.

Sur les rochers

Sinon, il vous reste la varappe, super pour voir les îles d’un autre point de vue. Il y a pas mal de centres pour en faire, ils prêtent les baudriers et il y a des initiations pour les débutants.

N’ayant pas récupéré et travaillé la force de mes épaules, cassées toutes deux ces dernières années, je n’ai pas tenté la moindre grimpette, mais cela donnait rudement envie.

Et le top pour la fin : les massages.

Eh oui, c’est une super activité ici, en Thaïlande, une tradition même. Alors hop, on fait disparaître toutes les tensions avec le massage thaï.

Plus doux, optez pour le massage à l’huile, de coco par exemple, ça sent bon et ça délasse.

Pour moi, c’était massage des pieds et des jambes, après une étape de vélo, cela fait vraiment du bien, on se sent prêt à repartir.

Environ 8 euros la demie heure

Les poissons

Un must en Asie, le fish spa. Tu plonges tes pieds dans le bac et hop, les poissons viennent te manger les peaux mortes et te massent les pieds. Tu en ressors avec les pieds tout doux, il faut juste passer l’étape grosse chatouille, mais c’est vraiment sympa.

J’aime tellement ce genre de spa que même en France, j’en fais une ou deux sessions par an 🙂 évidemment, en France, ce n’est pas le même prix qu’ici.

Environ 2 euros pour 30 minutes

Géocaching

Dans tout le pays, vous pouvez vous adonner au géocaching et ainsi visiter des coins loin des touristes.

Cuisine

Un peu partout également, vous trouverez des centres ou des restaurants proposant des cours de cuisine. Idéal pour apprendre à cuisiner votre recette thaïe préférée.

Environ 40 euros les 4 heures de cours, boissons et repas inclus

La boxe

Vous pouvez aussi tester la boxe thaï. J’ai simplement assisté à un cours en tant que spectatrice, mais ça à l’air sympa. Il faisait juste beaucoup trop chaud pour moi à ce moment là pour que je ne prenne part au cours.

Les combats de coq

Alors, si j’ai vu beaucoup de coq, planqué sous de grand panier en osier ajouré, je n’ai pas vu de combat de coq en vrai. Pourtant, il n’était pas rare de voir les hommes au bar regarder ces combats à la télé.

Voilà, j’ai, je crois, recensé tout ce que j’ai pu faire ou eu envie de faire en Thaïlande et que j’ai vu qu’il était possible de réaliser. Vous n’avez plus qu’à choisir et vous lancer.

Laisser un commentaire