Bilan Tour du monde vélo à deux en 2018

Activités Humeur Mode de vie Tour du monde

Salut à tous, la fin de l’année approche et le tour du monde à vélo est terminé, l’heure des bilans a sonné et c’est plutôt cool.

Je vous propose donc un bilan quotidien, sous forme de brefs articles, sur ce blog avec 3 catégories : j’ai aimé/je n’ai pas aimé/je rêve.

Chaque jour à 8h, pendant les deux prochaines semaines, un article bilan sera mis en ligne pour vous dire ce que j’ai aimé et pas aimé de chaque pays traversé durant cette année 2018 autour du monde. Revenez donc ici, chaque jour et revivez avec moi, mon tour du monde.

Aujourd’hui, on débute avec le bilan global du tour du monde en lui-même.

J’ai aimé :

  • Faire un voyage d’un an
  • Être nomade
  • Que ma mère partage le début du parcours avec moi
  • Qu’un ami vienne me retrouver pendant un moment durant ce voyage
  • Retrouver des amis au Canada
  • Découvrir plusieurs continents et pays 
  • Goûter plein de mets locaux
  • Voir tant d’incontournables, de monuments et d’animaux 

Je n’ai pas aimé : 

  • La promiscuité et le fait de ne jamais être seule
  • Ne pas pouvoir faire de shopping, que ce soit vêtements ou chaussures (ahahah, mon père va hurler et dire que j’en ai largement assez hihihi), mais aussi pour ramener des cadeaux pour la famille et les amis et des souvenirs pour moi (mais de fait, j’ai tenu mes engagements zéro déchet). 
  • Ne pas avoir pu faire toutes les visites que je voulais et tester des activités spécifiques par manque de budget. 

Mais au final, ce bilan des « j’aime pas » n’est qu’un prétexte pour repartir en tour du monde, vous ne croyez pas ?

En bref : 

  • c’était super de partir si longtemps et de bouger si souvent. J’aurais aimé que cela ne s’arrête jamais. 
  • Ne pas être seule n’a pas été facile pour moi et j’ai vraiment  besoin d’être totalement seule quelques temps maintenant, mais c’était cool de partager cette grande aventure avec Tony. 

Je rêve :

  • Plein de nouveaux projets sont envisagés pour repartir avec Tony, le programme tient sur des dizaines d’années.
    Il y a, par exemple : 
    – Retourner au Groenland, en hiver cette fois, pour faire du ski pulka.
    – Aller en Sierra Leone pour aider le foyer Mercy home Freetown d’une amie de la famille.
    – Apprendre à surfer.
    – Faire carnaval à la Nouvelle Orléans
  • Mon rêve de tour du monde en solitaire à vélo, à pied, en bateau est toujours présent et se réalisera, je ferai tout pour, un jour. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *