Spitakavor

Arménie le début des randonnées

Activités Arménie Asie Destinations Europe Goris Khor Virap Novarank Randonnée Spitakavor

Allez fini la rigolade des vacances farniente. C’est parti pour un peu de sport tranquille pour découvrir l’ Arménie en randonnée.

Khorp Virap et Mont Ararat

Direction le monastère de Khor Virap en bus… ahah, j’avais dit début de la randonnée. Oui, bon, patience.

Là, on découvre un monastère de folie. C’est le premier lieu saint de l’Arménie chrétienne, ça rigole pas. Il est situé sur l’emplacement de l’ancienne capitale de l’Arménie antique : Artachat. On avait eu plein d’explication lors de la visite du musée à Erevan.

Dans l’enceinte de ce monastère, on peut voir les oubliettes (virap)( une fosse où fut jeté Grégoire l’Illuminateur). Il a survécut de façon miraculeuse pendant 13 ans dans cette fosse (moi j’aurai fait une attaque en moins d’une heure LOL). D’ailleurs, on appelle ce monastère la Prison de Saint Grégoire. En effet, Khor Virap cela veut dire puits profond…

En tout les cas, ce monastère est superbe et il est impératif de profiter de la vue. Nous sommes à la frontière avec la Turquie et la vue sur le Mont Ararat est magnifique.

Temple de Novarank

Nous quittons l’endroit pour nous rendre dans le sud du pays. Plus précisément dans la région de Vayots Dzor. Nous entamons une marche de deux heures environ dans un canyon pour atteindre le monastère de Novarank. Avant d’arriver au monastère nous faisons une pause pique-nique à l’ombre, ce qui est bien agréable car il fait très chaud +35° ce jour là.

Arrivés sur le site du monastère, on découvre une église principale, celle de Saint Jean le Précurseur ainsi que l’église Saint Grégoire. Puis, s’ajoutent l’église Sainte Mère de Dieu et les ruines de divers bâtiments ainsi que des khatchkars et des remparts des XVII et XVIII è siècles.

Cet ensemble a été rénové à plusieurs reprises, ce qui en fait une des 5 attractions touristiques principales du pays. Le top, c’est que ce monastère est totalement intégré dans le paysage et lors de la randonnée, nous peinions à le distinguer. Il fallait vraiment continuer la rando pour arriver à le dénicher dans la falaise.

Fin de journée

Arrivés dans nos chambres d’hôtes, le temps d’une douche et d’un changement et hop dégustation de fromage local et de vin ! C’est plutôt pas mal les voyages « confort » chez Allibert trekking pour découvrir l’Arménie en randonnée.

Spitakavor

On continue et cette fois, rando de 17 kilomètres pour 450 m de dénivelé + même chose en – pour 5h de marche.

Et allez, encore un superbe monastère, cela n’en finit plus, c’est génial !

Toujours dans la région Vayots Dzor, on prend la direction du monastère de Spitakavor. Plus qu’un monastère, c’est un ermitage.

Il date du XIVè siècle et est composé de l’église Sainte Mère de Dieu au décor sculpté et d’un clocher. A noter que ce monastère se trouve à 2500 m d’altitude sur le flanc nord du mont Teksar.

Ce lieu sera abandonné mais restauré à l’époque soviétique en 1971. D’ailleurs, les restes du révolutionnaire Garéguine Njedh y seront enterrés en 1983 de façon secrète.

Site mégalithique Karahundj

On l’appelle aussi Zorats Karer. C’est un ensemble de pierres, des centaines, verticales qui sont alignées sur un terrain de 3 ha, à 1770 m d’altitude. La particularité du site, c’est que certaines pierres ont des trous…

Cela serait destiné à l’observation du mouvement des astres mais aussi pour mesurer le temps. En fait, c’est un peu le Stonehenge ou le Carnac du coin. Il est question de culte du soleil en somme.

Nous on a fait un cercle, on s’est donné la main et on a fermé les yeux pour laisser passer l’énergie. On s’est allongé par terre aussi pour se ressourcer. Est-ce que cela a fonctionné ? Je ne sais pas…

Goris

Après quoi, nous sommes allés à Goris. C’est l’une des plus belles villes d’Arménie (selon Goris magazine ?).

La ville est au cœur d’un surprenant paysage composé de grottes et de cheminées de fée (hautes de 10 à 20 m).

Nous n’avons pas eu droit à la balade dans cet univers parsemé de vestiges de maisons et d’églises aménagées, mais avec ma « coloc » nous sommes allées faire un tour en ville.

Nous sommes arrivées sur une grande place avec un bâtiment qui semblait désaffecté mais duquel d’énormes haut-parleurs distribués une musique très forte pour le peu de passant présents dans les rues.

Il y avait également une tour Eiffel… Nous avons trouvé la ville très soviétique et nous avons croisé beaucoup de militaire…

L’hôtel était super et nous avons mangé des mets locaux comme des rois.

Encore de belles journées en Arménie !

Restez connectés, la suite de l’Arménie en randonnée arrive bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.