Une balade à Metz en hiver

Activités Activités en tout genre Culture Découvertes Destinations Europe France Grand-Est Moselle

Coucou, je suis toujours en vadrouille et je me suis arrêtée trois semaines dans l’Est de la France à Amnéville-les-Thermes. J’en ai profité pour faire quelques balades autour et aujourd’hui, je vous fais le compte rendu de ma balade à Metz.

Il neigeait et j’ai privilégié les balades en intérieur, même si j’ai quand même voulu chasser des pokémons, mon accolyte, Tony, a rapidement eu les mains gelées.

Nous avons débuté notre dimanche par la visite du Centre Pompidou Metz. On est arrivé en même temps qu’une bourrasque de neige, on est donc vite rentré à l’abris.
Nous avons pu parcourir l’exposition « Peindre la nuit« . Entre peinture moderne et contemporaine, nous déambulons dans une rêverie noctambule, et j’ai beaucoup aimé le mélange des genres. Je n’avais jamais portée autant attention au fait qu’il y avait beaucoup d’oeuvre sur la nuit. Bien sur, j’avais en tête le nuit étoilée de Van Gogh, j’aime tellement Arles et Amsterdam que je ne peux pas oublié ce Maître, mais finalement, je ne sais pas si j’aurai été capable de citer beaucoup d’oeuvre sur la nuit…

Jannis Kounellis sans titre (Notte)

Ici, j’ai pu revoir des oeuvres de Francis Bacon, Louise Bourgeois, Brassaï, Paul Klee, Henri Michaux, et en découvrir de nouveaux. A chaque expositions, j’essaie de retenir deux ou trois nouveaux artistes. Je note cela dans mon téléphone, nom de l’oeuvre et nom de l’artiste et ensuite je file à la bibliothèque pour trouver des ouvrages sur le peintre et en apprendre un peu plus sur sa vie et son oeuvre.

Ainsi, à chaque nouvelle visite, je peux recouper ce que je vois avec ce que je connais et faire des rapprochements entre peintres et oeuvres déjà vues.

La deuxième exposition, celle qui reprend les oeuvres phares du Centre Pompidou, était sur le thème de « l’Aventure de la couleur« .
L’affiche m’avait donné envie, car il s’agit d’une oeuvre au néon, et j’avais bien aimé le musée du néons à Las Vegas alors, cette présentation m’a fait pensé à mon séjour en Californie.

Mais ici, rien à voir avec le monde du néon, non, c’est la couleur qui prime. On nous parle de la couleur comme vecteur d’émotions, mais pas que. Réflexions, matérialité, expériences physiques, on retrouve les oeuvres de Vassily Kandinsky ou Tadashi Kawamata. C’est l’occasion de revoir les monochromes de Yves Klein, avec ce bleu magnifique qui est ici un être vivant. On retrouve évidement des oeuvres de Henri Matisse, et puis du Pop Art et du Nouveau Réalisme.

J’ai beaucoup aimé ces échanges dans cette exposition. Voir que la couleur est tout un symbole et qu’elle prend différentes formes pour s’exprimer.

Kaes Van Dongen Les fêtards

Je vous partage une citation qui m’a bien plu : Martial Raysse a dit : « les Prisunic sont les musées de l’art moderne ». Je vous laisse réfléchir la dessus !

La couleur de l’émotion nous a réchauffé et nous avons repris la route des Pokémons. Pas de chromatique lors de cette chasse, dommage… J’avance doucement dans ma quête de Meltan, mais je ne sais pas où trouver les Noeunoeuf qu’il me manque.

pokemon go plus et choco bueno

Après quelques kilomètres pour faire éclore quelques oeufs pokémon, nous sommes allés au chaud, prendre un choco bueno au French coffee. Nous l’appelons le Starbucks like, car cela ressemble au café Starbucks. Les prix sont aussi élévés, ou juste un peu moins…

Un bon chocolat chaud avec de la chantilly et des kinder bueno et hop nous voilà requinqués, prêts pour finir l’après-midi en chasse pokémons.

C’était un dimanche plutôt sympa, vous ne trouvez pas ?

2 thoughts on “Une balade à Metz en hiver

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *