Coco, le goût de la fête, le crime de l’Orient Express

Coucou, un article culture sur trois films que j’ai vu récemment.

  Coco ♥♥♥

Magnifique animation de Disney.

Quel plaisir de retrouver des films charmants nous plongeant dans un univers merveilleux et sans vulgarité.

J’ai appris beaucoup de chose sur le Mexique et le dia de los muertos grâce à cette animation.

Les personnages sont attachants et bien travaillés, leurs personnalités sont intéressantes et l’articulation de l’histoire est agréable.

Suivant le petit garçon, Miguel, héros de l’histoire, nous virevoltons entre musiques et traditions mexicaines. Les couleurs sont chatoyantes et je suis ravie de retrouver Disney sous cet angle.

Je vous le recommande vivement.

Le sens de la fête ♥♥

On suit l’histoire d’un traiteur, Max, un peu au bout du parcours après 30 ans de métier. Là, c’est un mariage dans un superbe château du XVIIème. Tout est ficellé, brigade de serveurs, cuisiniers, plongeurs, photographe, orchestre, tout, il connait tout le monde pour que la fête soit parfaite.

Mais, cette fois, c’est la loi des séries qui met son grain de sel. On est sur le fil.

Chaque moment de bonheur peut basculer dans le désastre et l’on suit cette aventure depuis les coulisses, à travers le regard de ceux qui travaillent aux moments d’émotions. Tout repose donc sur leur sens de la fête.

Ah Bacri, charmant comme toujours, bien dans son rôle. C’est tordant !

Ce film, c’est un vrai divertissement. Les personnages sont tous géniaux et fort en caractère, c’est très rigolo.

Le crime de l’Orient Express ø

Outch.

J’aime tellement le film de 1974 que celui-ci, j’ai eu beaucoup de mal à l’apprécier.

On y trouve un Hercule Poirot, héros américain, pro de la bagarre, décevant et déroutant.

Le train, bien que superbe n’est pas mis en avant dans le film et je n’ai pas du tout été plongé dans l’atmosphère feutrée de ce train de luxe.

Les costumes m’ont semblés basiques alors que dans la version de 74, ils sont absolument magnifiques.

Les paysages et les décors sont ici issu d’un monde fantastique assez décevant. Le fond vert n’aura pas été plus mauvais… et ne parlons pas des interrogatoires dans la neige par -10C en costard qui sont totalement improbables.

Je suis vraiment très déçue par ce film.

Pour moi il n’arrive pas la cheville de celui de Sydney Lumet avec Ingrid Bergman, Lauren Bacall, Sean Connery, Anthony Perkins.

Le pire, on finit sur le fait qu’Hercule Poirot doit aller au Caire. Je m’attends au pire pour mort sur le Nil qui était si somptueux !

Un remake décevant qui ne vaut absolument pas le coup.

Laisser un commentaire