Zéro déchet : le vernis à ongles, c’est fini !

Slow-cosmétique Zéro-déchet

Bonjour, j’allais dire attention, cet article est réservé aux femmes, mais non, il est bon, je pense que les hommes en soient conscients aussi.

Enfin, ça y est ! J’ai réussi à me détacher du marketing et du paraître imposé aux femmes. Fini le vernis à ongles.

Pourquoi ?

Parce que :

1- je ne sais pas vraiment bien mettre mon vernis.

2- le soir même, il est joli, le lendemain matin, il est bon à enlever, ou alors il tient maxi deux jours.

3- c’est une corvée.

4- je maintiens mon objectif zéro déchet, le vernis est source de pollution, ce n’est pas écolo et pas toujours bio. Composants nocifs pour nous et la planète (extraction des composants, fabrication, inhalation…). Le contenant est en verre, mais il est difficilement recyclable.

5- Un coût non négligeable, souvent plus de 10 euros le vernis.

6- Pour l’enlever, il faut du dissolvant et même s’il y en a sans acétone, cela reste toujours nocif et même si le contenant est recyclable, on a dit zéro déchet.

7- Il faut les limer et les polissoirs ne sont pas zéro déchet

Alors ok, il existe des vernis à l’eau, sans solvant, sans odeur, non toxiques et biodégradables. Pas besoin de dissolvant, ils sont pelables. Mais je ne sais toujours pas le mettre proprement et il est bon à enlever deux jours plus tard et le prix est toujours élevé.

Du coup, je me pose les « bonnes » questions :

Est ce que j’en ai besoin ? Non. Si c’est pour répondre aux codes de la société, bof.

Est-ce que cela a un impact négatif pour la planète ? Oui.

Je préfère quoi ? Avoir des ongles colorés avec des polluants pour correspondre aux diktats de la société ou avoir des ongles propres et en bonne santé, sans faire de mal à la planète ?
Réponse : je préfère avoir de beaux ongles.

Cela n’a pas été simple, je l’avoue, j’ai mis du temps, mais il fallait bien se rendre à l’évidence.
Je ne me mettais du vernis que les fois où j’allais voir ma collection de vernis en me disant qu’il fallait que je les jette parce que tout ça, c’était de la pollution et que j’avais été faible.
J’avais du mal à les jeter, puis j’ai mis une couche de vernis rouge, une deuxième couche, j’étais contente, ils étaient beaux, il était 23h.
Le lendemain matin 8h, ils étaient déjà tout abîmés et en sortant de la douche, j’ai tout enlevé au dissolvant.
Résultat : j’ai perdu 30 min à me mettre du vernis, un soir, tard, pour rien, parce que personne ne l’a vu, j’ai pollué la planète et j’ai mis du pétrole sur mes ongles.
Bravo, je n’étais pas fière et j’ai tout jeté.

C’était dur, parce que je me sentais très bête. Tout cet argent dépensé pour des idioties. Mais désormais, je me dis que c’était le bon choix. Aujourd’hui, c’est du temps de gagné pour faire autre chose et de l’argent économisé pour voyager ou bien manger.

Et vous, vous arrivez à vous passer de vernis ?

2 thoughts on “Zéro déchet : le vernis à ongles, c’est fini !

  1. Ahhh la question du vernis… très « bizarre » pour moi. J’en mettais sur les pieds depuis une dizaine d’années (c’est tard, si on considère que j’ai 45 ans! !) et depuis 4 ans, j’en mets sur les mains pour une raison toute simple…j’ai pris l’habitude en chimio !! Oui, comme mes ongles menaçaient de tomber, il fallait pour les chimios, que je mette les vernis les plus opaques possible pour les protéger. J’ai aimé l’effet, et gardé l’habitude. Je mets 2 couches et un top coat et n’ai pas le même souci que toi, ça tient 4 jours. Mais on n’est pas là pour parler trucs de beauté, hein?! 😉

    Et comme toi, je me pose la question, commençant une vie vers le zéro déchet… vernis, planète, temps que ça prend, dissolvant, coton à jeter, etc… bon tu m’apprends que certains s’enlèvent facilement… je ne suis pas prête à arrêter de suite, mais ça viendra. Je le sais.

    Bises et merci de m’avoir permis d’y réfléchir !

    1. Merci pour ton commentaire. Moi aussi j’aime bien le vernis. En ce moment c’est facile pour moi de ne pas en mettre, je suis en voyage et je bidouille les vélos tous les jours donc il ne serait jamais beau. Mais je trouve toujours cela joli mais quand j’en prends un en main, je vois tout le déchet que je produirai si j’en mettais. Mais je ne dis pas que je serai toujours infaillible, un tour en institut et hop un coup de vernis et sûrement de la culpabilité après mais on fait un pas à la fois … 😉 bienvenue dans le zéro déchet en tous les cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *