Echternach, demi boucle 1 Mullerthal trail

Activités Destinations Europe Luxembourg Randonnée

Coucou,

En ce début de semaine, j’ai voulu faire un trek. Je dis, j’ai voulu, car je n’ai pas pu mener à bien mon intention. La veille de mon départ, je me suis fait de grosses ampoules aux pieds et j’ai voulu prendre le départ tout de même, ce qui n’était pas une très bonne idée.

Je suis donc partie à Echternach dans le nord est du Grand-Duché, pour faire le Mullerthal trail. 

Mon but était pour ce premier jour, d’atteindre la ville de Moersdorf, ce qui devait faire 18km.

J’ai suivi les conseils de l’office de tourisme pour me garer au lac près d’Echternach et je suis partie avec mon sac à dos de 9 kilos, comprenant tout le nécessaire pour camper.

J’ai traversé la ville d’Echternach que j’ai trouvé sympathique puis je me suis engagée sur le sentier de trail. Et là, ça a commencé à grimper…oh pas bien haut, mais assez sec. Heureusement, c’était en forêt et des marches en bois sont installées quasi partout. Il faut juste passer sous quelques rochers et se faufiller entre d’autres, mais c’est plutôt agréable.

A Rosport, j’ai voulu faire une pause, mais le café était fermé…j’ai avalé mon sandwich et j’ai vite repris ma route. Mon nouvel objectif, celui de la journée, était en vue : Moersdorf. J’ai vu le panneau indiquant la ville à 1.8km, je tenais le bon bout. Puis, j’ai marché, longtemps…je trouvais que ce kilomètre huit cent était super long. Je me suis allongée sur un banc pour me délester de mon sac à dos, pensant être à 500 mètres de mon but.

J’ai repris le sac à dos et continué le chemin, mais là, c’était certain, j’avais dépassé le 1.8km, et ça montait et au soleil cette fois à 33 degrés…

J’ai enfin vu un nouveau panneau avec indication kilométrique…devinez quoi ? J’avais dépassé Moersdorf de 3.2km.

Je n’étais plus qu’à 3km de Mompach, où je décidais donc d’aller, car je ne voulais pas revenir sur mes pas. Malheureusement, arrivée à Mompach, je constate qu’il n’y a ni bar, ni restaurant, ni camping et mes ampoules à feu et à sang, ne m’encouragent pas vraiment à continuer ma route pour cette journée où j’aurai tout de même fait 27km.

Lasse, je me rends à l’évidence, un bus me ramènera à la voiture et je soignerai mes ampoules, en espérant pouvoir prochainement reprendre ce trail…

A l’heure où j’écris cet article, quelques jours sont passés et mes ampoules bien qu’encore visibles, ne sont plus à vif. Mon agenda est presque vide pour la semaine prochaine et ma rentrée ne se fait que le 9 septembre, si les températures sont moins élevées, il se pourrait que je reprenne ma route très bientôt 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *