Evaux-les-Bains, des thermes en Creuse

Bonjour, une fois n’est pas coutume, mais cela le devient. Vous avez deviné ? Eh oui, je vous amène en Creuse.

Direction Evaux-les-Bains, dont le gentilé est évahoniens, évahoniennes, on n’aurait jamais deviné !

Oh, la ville n’est pas très grande, mais elle est charmante et je suis impressionnée par toutes les activités et manifestations qui sont proposées quasiment chaque week-end dans ce coin.

Je ne perds pas les bonnes habitudes et niveau blason, voilà ce qu’on trouve :

Blason de Évaux-les-Bains De sable aux trois chevrons d’or soutenus d’une étoile du même.

Par ailleurs, si j’étais  à Evaux-les-bains ce week-end, c’est parce que j’allais profiter du thermalisme. Eh oui, il remonte à l’époque gallo-romaine ici, et on y trouve un établissement thermal vraiment sympa.

Vous avez vu la belle voiture qui était à l’entrée des thermes ? Alors ça, c’est la classe à l’ancienne.

Il y a deux sources dont la température atteint 60°, en plus, c’est la seule station thermale du Limousin, alors je n’allais pas se priver. Bon ok, c’est un plus pour les vieux les personnes souffrant de rhumatismes mais se prélasser dans l’eau chaude, c’est toujours agréable, n’est-ce pas ?

Et puis, dans l’établissement thermal, il y a un centre de bien-être : Evahona. Du coup, j’ai pris un massage, tant qu’à faire, pour bien me détendre.

J’ai débuté mon après midi, par le massage, et après ce moment relax, j’ai profité des eaux à 60° pour patauger dans les différentes piscines et profiter du hammam, du sauna et surtout du jacuzzi.

Ceci dit, il n’y a pas QUE les thermes à Evaux que j’ai bien aimé. Juste à côté, il y a un parc avec des daims, ils sont trop mignons, même s’ils font de drôles de bruits parfois. J’ai donc fait une petite balade, en partant des thermes à pied, longeant ce parc aux daims, avant d’arriver dans le centre ville.

Dès cette montée, (oui, les thermes sont en contre bas et c’est un peu sec au sortir d’une grande relaxation, d’attaquer une montée comme celle-ci), on voit l’abbatiale Saint-Pierre-Saint-Paul.

C’est impressionnant ! Elle date de l’époque romane. On découvre, un clocher, un porche à cinq étages, la flèche couverte de bardeaux, les chapiteaux, les voûtes d’ogives, et à l’intérieur la chasse reliquaire de St Marien, le protecteur de la ville. Enfin bref, ça en impose.

Je me balade dans la ville, on y trouve trois boulangeries pâtisseries, autant vous dire que je n’ai pas tellement hésité pour acheter un creusois, le gâteau local.

Un arrêt au salon de thé pour déguster le gâteau à la poudre de noisette et nous voilà revigorés.

J’ai tourné dans, je crois, absolument toutes les rues du bourg. Il s’y tenait un petit marché bien sympathique, avec des créatrices : des mamies tricoteuses, des gâteaux, encore, faits par une hollandaise qui vendait également des plantes aromatiques et des fleurs, un caviste, un fleuriste, une boutique de fringues, une brocante et un stand pour la recyclerie, la dynamo. C’est un lieu où l’on recycle tout et on donne une seconde vie à nos machines que l’obsolescence programmée veut nous faire mettre au rebut. Que nenni, ici, on retape et on bidouille.

Dans tout le village, au moindre espace disponible, il y a des aménagements floraux, c’est vraiment très beau.

La découverte était fort plaisante et après un tour au casino pour une soirée country, je quitte la Creuse, mais je sais que j’y reviendrai bientôt.

Vous connaissez Evaux-les-Bains ? J’ai loupé des trucs ? J’explore un peu plus le coin une prochaine fois, on m’a parlé du viaduc de la Tardes, construit par Gustave Eiffel, ainsi que d’une ancienne église d’un village médiéval et de la chapelle St Marien au confluent du Cher et de la Tardes.

PS : la photo d’en tête de l’article, c’est une fresque que l’on trouve dans le centre ville. Pas mal hein 🙂

Laisser un commentaire